Logo de RueLaplace Éditions

Émile de Bonnechose

À la suite de ses étude à la toute nouvelle école de cavalerie de Saint-Cyr en 1818, Emile de Bonnechose devient officier d’État Major sous la Restauration. Parvenant au rang de lieutenant, il prend la décision de démissionner après les événements de la commune en 1830, afin de se consacrer à la littérature.
Sa tragédie Rosemonde, ainsi que son poème Mort de Bailly sont récompensés par l’Académie française. Ces réalisations attirent l’attention du roi Louis-Philippe, qui le désigne bibliothécaire au palais de Saint Cloud. Par la suite, il occupe les fonctions de bibliothécaire au château de Versailles, au Trianon et à Compiègne.
Emile de Bonnechose s’oriente ensuite vers une carrière d’historien. Il publie notamment des ouvrages de référence sur les histoires de France et d’Angleterre. Il collabore avec la Revue Contemporaine et participe au Complément du Dictionnaire de l’Académie.
Engagé en tant que protestant, il assume la présidence de la société biblique française, témoignant de son attachement à ses convictions religieuses.


Ses livres en grands caractères


ÉMILE DE BONNECHOSE

Bertrand du Guesclin, connétable de France et de Castille